Un mariage vénitien (Sabrina + Priamo)

C’est avec grand plaisir que je partage avec vous ce premier reportage. Quelle émotion quand j’ai reçu ce gentil mail et quelle excitation quand j’ai découvert les photos du mariage de Sabrina et Priamo. Un échange de quelques semaines avec Zoé, la photographe pour enfin vous dévoiler les clichés de ce joli jour…

« Priamo et moi nous sommes rencontrés via des amis communs. Une amie m’avait tirée hors de chez moi pour aller manger après une grosse journée de ski, j’avais fais un compromis : on sort, mais on commande à emporter. J’étais donc au top de ma présentation : survêtement défraîchi et pas vraiment coiffée. Comme quoi…  Il était là avec son frère, et mon amie connaissait ledit frère. Quelques temps plus tard, notre relation passa d’amicale à un peu plus … et en 2007, notre fils naissait.

Nous avions déjà parlé mariage ensemble, c’était un projet commun. Pour « l’aider » à trouver le moment romantique, je lui ai glissé quelques idées.

Je suis une fille assez traditionnelle sur certains aspects, la demande officielle, c’était quelque chose qui devait venir de lui… et il a relevé le défi comme un pro ! Priamo est italien et nourris un amour que je partage pour le Carnaval de Venise. Le fait que cette ville soit unique, son atmosphère incomparable, le baroque, l’absence de voitures, le mystère…

Et puis lors d’un séjour à Venise en février 2010, en plein milieu de la place San Marco, devant nos amis (complices car armés de bouteilles et verres de champagnes cachés sous leurs manteaux !), il a fait sa demande.

Le thème du mariage du coup était un peu une évidence, de plus la tradition des bals aux masques nous plaisait vraiment beaucoup.

Les préparatifs se sont fait naturellement, et ont démarré une fois la salle réservée. Le nombre d’invités (180) et le fait qu’il y  ait des enfants sont deux éléments principaux qui nous ont conduit à choisir le Domaine de Thénière avec la salle des fêtes de Ballaison. Le château, le parc et ses arbres immenses, la vue, le fait que les enfants puissent jouer dehors, tout cela nous plaisait.

Priamo s’est occupé des faire-parts avec son frère, nous avons cherché un traiteur qui a fait des recherches afin d’intégrer les éléments propres à la cuisine italienne et qui s’inspire de l’univers vénitien pour le gâteau… team work J Nous avons vraiment apprécié de pouvoir échanger avec les prestataires pour réaliser quelque chose qui nous corresponde.

Concernant la photographe, nous l’avons bien sur choisie un peu parce que c’est ma sœur, mais surtout parce que j’aime son style de photo, spontanée, prise sur le vif, dans le moment, sans forcer les gens à prendre des poses.

De plus, le format du photoreportage de mariage permet vraiment de revivre cette journée, de se souvenir de tout ce qui s’est passé en coulisse ce jour là, qui pourtant constitue d’intenses souvenirs également. Raconter une histoire plutôt que de mettre en avant uniquement les photos « officielles » (mairie, photos de famille, photos de couple), c’est une approche qui nous permet vraiment de revivre aujourd’hui cette journée au travers du travail de Zoé. Le côté original de ses photos nous plaisent et nous avons vraiment été heureux de l’avoir à nos côtés en tant que photographe en plus qu’invitée J.

Pour la robe, deux merveilleux amis couturiers m’ont aidé à créer une robe qui me plaise. Nous avons eu l’idée de créer une robe en « 2 temps » : la blanche pour la journée, et une plus « vénitienne », avec des manches noires, un autre collier, une traîne et un laçage différent… une toute autre robe, plus pour célébrer!

Le moment le plus fort ? Sans aucun doute, le bal des masques. Tout le monde a joué le jeu, c’était magnifique et puis se voir tous masqués…  Je crois que notre entrée en tant que newlyweds gardera aussi une place précieuse dans ma mémoire.

Si je devais donner quelques conseils ?

AVANT le mariage :

–          Ne pas sous-estimer le temps qu’il faudra accorder au moment des photos, entre les officielles avec le photographe ainsi que toutes celles que les proches voudront prendre… pris dans ce tourbillon, on a vite fait de louper l’un ou l’autre. Faire une liste et la partager avec le/la photographe évite que l’on passe à côté ou que l’on stress le jour J… fastidieux mais ça simplifie grandement le déroulement de cette partie là de la journée.

La fausse bonne idée: faire sa bachelor party la veille du mariage… je ne vous dit pas la tête de Priamo au réveil :-)) Mais ça nous aura bien fait rire!

PENDANT le mariage :

–          avoir une personne de confiance pour amener les décorations et installations DiY car sur le moment on les oublierait presque… d’ailleurs, on les a bien oubliées lors du départ au domaine JIdem   pour les bagues, les nôtres ont été « oubliées » juste avant le départ à la mairie… le coup de chaud ! On ne peut pas tout faire soi-même et il est important de savoir déléguer.

–          Les baby-sitters pour les enfants et si on le peut, s’offrir le luxe de faire nettoyer la salle le lendemain… un petit plus qui permet de passer quelques heures de plus avec  »

Merci à Sabrina et Priamo d’avoir accepté de partager leur mariage ici. Un grand merci également à Zoé Wahl de m’avoir envoyé tout ceci et surtout d’avoir inauguré cette nouvelle rubrique.

A venir une présentation plus complète de l’artiste !

NB : Toutes ces photos sont la propriété de la photographe et sont partagées ici. Merci de ne pas les utiliser sans l’accord préalable de Zoé. 

5 réflexions sur “Un mariage vénitien (Sabrina + Priamo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s