J’ai rencontré la Chapelière {créatrice}

Il y’a quelques temps, j’ai eu la chance de rencontrer trois charmantes jeunes femmes, en compagnie de Madame Héloïse Trentième Etage.

Parmi ces demoiselles, une créatrice de très belles robes (que j’espère présenter prochainement, quand mon agenda sera moins rempli), une attachée de presse adorable (aussi bien par mail que dans la réalité)…et surtout Anne-Sophie Coulot. Je ne sais pas si c’est la soeur du Chapelier Fou. Car elle est loin d’être toc-toc cette demoiselle {humour}. Charmante, douce et vraiment douée de ses mains, j’ai eu le plaisir de découvrir ses créations un peu folles. Pourquoi folles ? Car elles sont différentes.

Quand on me parlait de chapeaux, j’avais en tête les vieilles tantes Gertrude (pardon si toi qui me lit, tu portes ce prénom…) pas sympas. Avec leurs coiffes poussiéreuses et pas hyper glamour. Et puis j’ai reçu un petit mail dans ma boite de Bavarde…ma curiosité m’a dirigé vers le site. Et quelle surprise ! Des photos rigolotes d’une jeune femme qui ne se prend pas au sérieux, des chapeaux glamour, originaux par leur forme ou leur couleur, mais aussi par leur matière.

Bref, je n’avais qu’une envie : partir à la rencontre de cette chic et moderne chapelière. Chose faite maintenant. Un moment de filles, à papoter mariage&Cie, capté par Héloïse , qui s’est révélée aussi Bavarde que la blogueuse du même nom😉

Place maintenant aux quelques mots de notre Chapelière Anne-Sophie (avec quelques interventions de son amie Bérengère), que j’ai interviewé comme une véritable « journaliste », avec mon iPad dictaphone.

———————————————–

Parles nous un peu de ton parcours ? 

J’ai fait des études d’art à Angers, avec Bérangère, puis un an de communication, car j’avais le projet de monter mon entreprise. Et enfin, j’ai fait une école spécialisée dans le chapeau, qui s’appelle le Greta de la mode. Après j’ai travaillé pour une modiste qui s’appelle Victoria Grant, à Londres. Elle est hyper connue et c’est elle qui m’a tout appris.

Cest un métier où c’est vraiment bien d’avoir un maître d’art. C’est en refaisant cent fois  les mêmes choses qu’on commence à connaître la matière,et à gagner en rapidité.

Et comment es-tu arrivée à créer ta marque? Pourquoi les chapeaux? 

Pendant mes études d’art, j’ai toujours aimé le volume, la matière. Et j’ai toujours fait un peu de couture. Faire des vêtements ça m’intéressait moins. Je trouvais que faire du prêt à porter n’était pas hyper créatif. Et j’adorais le côté artisanal. Tu vois, mes chapeaux je les moule sur des formes en bois, souvent des formes anciennes que je rachète. Du coup j’utilise les mêmes techniques que l’on utilisait il y’a un siècle. C’est comme faire des meubles, sauf que comme c’est des pièces uniques…c’est un vrai travail d’artisan. Et c’est ça que j’adore.

Du coup, je ne sais pas vraiment comment c’est venu. Les chapeaux sont devenus une sorte de « fixette ». Je me sens beaucoup plus à l’aise à être artisan qu’artiste pure. J’aime ce mode de créativité. Surtout ça me permet d’évoluer dans un univers qui me plait : tout ce qui est rétro, tout ce qui me permet de revisiter des anciennes formes. On a un peu tout fait dans le monde du chapeau, du coup tu re-visites des formes, avec de nouvelles matières. Tu les rends plus modernes. Et puis c’est une mode complètement passée, alors j’adore cette idée de remettre ça au goût du jour. A une époque, on ne sortait pas sans chapeau. Ça finit vraiment une tenue, et ça reflète plein de personnalités.

Oui…et pour te dire, quand je suis allée sur ton site, j’ai été totalement surprise ! Je ne m’attendais pas à cela. J’ai été très agréablement surprise

En fait les chapeaux dans les mariages c’est hyper connoté « belle-mère », « anglaise », avec des plumes, des voilettes, des trucs un peu « froufrous ». Et moi j’essaye de contrer cette image là, et c’est aussi pour cela que toutes mes photos sont dans un esprit jeune, avec des filles marrantes. Pour que ce soit porté par tous le monde. Je fuis totalement la belle-mère, et le côté vieillot et ringard qui va malheureusement souvent avec. {note : les belles-mamans ne le sont pas hein ! Juste l’image}

J’essaie de moderniser mes chapeaux avec les tissus que j’utilise, les chaines, les strass…

Bérengère : les bidules🙂

Anne-Sophie : et c’est ça qu’ils font en Angleterre, ils ajoutent ces petites choses, ils ont des inspirations différentes et osent beaucoup plus. J’essaie vraiment d’aller à l’inverse du classique, en utilisant de la soie, des perles, des strass…

J’ai vu que tu proposais un service de location de chapeaux, comment ça se passe? 

Alors il faut prendre rendez-vous, pour repérer ce qui te plait. Ensuite tu réserves pour le tee-end, j’ai un petit planning avec chaque chapeau loué répertorié. Tu peux venir le chercher à partir de jeudi, et le rendre lundi ou mardi. Je demande une caution de 100€, et les locations sont entre 40€ et 55€.

Et pour tout ce qui est sur mesure ? Admettons, je viens demain pour mon mariage ou peu importe, comme ça, je veux un bibi complètement fou ? 

La création, c’est comme la location. C’est mieux de venir avec sa tenue. En fait, le sur-mesure, il s’avère que les clientes savent rarement de manière très précise ce qu’elles veulent. Ou alors, elles savent car elles ont vu ailleurs. Mais moi je ne copie pas des modèles déjà existants. Tous les modèles que j’ai peuvent être fait avec une autre matière, dans un autre tissu…et selon ta tenue, selon ce que tu aimes, on personnalise. On crée.

En termes de prix ? 

Les chapeaux démarrent à 150€. Et le plus cher est à 330€.

On va parler maintenant de cette fameuse collection mariée ! C’est la première année que tu lances ça, qu’est ce qui t’a donné envie de créer des accessoires de tête pour les mariages ? Comment s’est déroulé votre collaboration, Anne-Sophie Coulot et Bérengère Cardera ?

Anne-Sophie : C’était une idée commune. Pour répondre à une demande.

Bérengère : Ce qui s’est passé, c’est que Anne-Sophie a créé son entreprise il y’a 1 an maintenant, et moi je viens tout juste de créer la mienne. Certaines de mes clientes me disaient qu’elles en avaient marre du voile, qu’elles voulaient autre chose. Du coup, je les envoyais chez Anne-So, qui n’avait pas de choses spécifiques, mais elle créait à la demande.

Anne-Sophie : Après on s’est dit, zouuu, on fait des choses ensemble. C’était sympa de reprendre les matières de Bérengère. Cette collection, c’est un gros truc pour dire que tout est possible. Et puis on a l’habitude de travailler ensemble, donc on se comprend très vite.

Bérengère : Oui car Anne-Sophie était là aussi quand j’ai créé mes robes, on s’est beaucoup enrichie mutuellement.

Anne-Sophie : En fait, j’ai vraiment cherché à créer des accessoires qui allaient vraiment mettre en valeur les robes de Bérengère. Ça nous a beaucoup amusé de faire de nouveaux visuels ensemble, en sortant de nos habitudes. L’idée, c’était de créer nos deux univers ensemble.

Bérengère : On se retrouve dans l’aspect rétro, sans chichi…et puis je pense que pour les robes de mariée, les petits chapeaux etc…c’est sympa. Mes mariées ne veulent plus vraiment de voile. Et puis, tout est uni. Car on utilise les mêmes tissus pour la robe et pour l’accessoire.

Et surtout, on espère pouvoir travailler dans les mêmes locaux. Pour continuer de s’enrichir ensemble. C’est agréable d’avoir un autre regard.

———————————————–

Et les photos !

Un grand merci à Héloïse de Trentième Etage (j’adooooore les photos), et un grand merci à Anne-Sophie, Bérengère et Anne-Claire pour leur accueil !

On reparlera très prochainement, je pense, de ces chapeaux…car étant de mariage cet été, il se pourrait bien que j’habille ma tête chez Anne-Sophie🙂

Anne-Sophie Coulot : site web // page facebook

Bérengère Cardera : site web // page facebook

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_1

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_4

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_6

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_5

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_7

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_8

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_10

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_9

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_11

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_12

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_13 rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_14

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_15 rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_16

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_17

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_19

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_20

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_21 rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_22 rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_23

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_24

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_25

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_26 rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_27

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_28 rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_29

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_30 rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_31

rencontre__maison-anne-sophie-coulot-chapelière-paris-photographe-trentieme-étage_manuela_fiancee-bavarde_33

6 réflexions sur “J’ai rencontré la Chapelière {créatrice}

  1. Ah damned, si j’avais entendu parler d’Anne-Sophie plus tôt, on se serait épargné le remodelage artistique de mon bibi😉 Allez zou, je fais tourner le lien à mes invité-e-s pour compenser!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s