Quand mon mariage m’a échappé #Témoignage

Il y’a quelques jours j’avais appelé les lectrices et lecteurs à m’adresser leurs mots. Envie de partager des moments de votre journée de mariage, de votre amour, de votre séance d’engagement ou tout simplement de votre histoire…

Mademoiselle Fanny m’a alors envoyé un témoignage auquel je ne m’attendais pas. Car forcement, on s’attend à quelque chose de joyeux et d’heureux lorsque l’on parle « mariage ». Ici il en est tout autre, ce d’autant plus qu’il évoque une sorte de tabou : ne pas aimer son D-DAy.

Je vous parle souvent de l’importance de vous « écouter » lorsque vous organisez cette journée mémorable. D’être en accord avec vous même et votre fiancé. Ce témoignage prend alors tout son sens puisque Fanny vient nous conter ici les raisons qui lui font regretter ce mariage qui aurait dû être magique. Avant de vous laisser lire ses mots, je tiens à la remercier. Merci pour ce courage car ce n’est pas toujours simple d’expliquer ce genre de choses…

témoignage-fanny-mariage-2

Pourquoi nous avons décidés de nous marier?

Par amour bien sûr mais pas seulement, au delà de l’amour qui nous unit, nous avons décidés de nous marier car nous n’arrivions pas à accéder à la plus belle preuve d’amour qui soit pour nous : avoir un enfant ensemble.

Nous enchaînions les traitements et les échecs, et si tout cela n’aboutissait pas à un enfant biologique, nous avions pris la décision d’adopter. Et pour adopter en couple il faut être marié depuis au moins 2 ans. Nous nous donc sommes mariés le 5 novembre 2011, jour de notre première rencontre 5 ans plus tôt (7 ans maintenant).

Nous venons de fêter notre 2e année de mariage, et nous sommes en pleine procédure d’adoption (finalement nous avons eu le nez fin). Du coup comme ça, ça ne fait pas très romantique mais au final ce qu’on souhaite le plus au monde c’est fonder notre famille.

Quand nous commençons à parler mariage, de notre façon de voir les choses, nous nous rendons compte qu’on n’est pas du tout sur la même longueur d’ondes.

Lui : mairie, église, vin d’honneur, gros gueuleton, plein d’invités, etc….

Moi : mairie, apéro, barbeuc, famille et amis proches, le moins de chichi possible….

Et puis il faut faire des choix, monsieur est pompier, il tient à sa haie d’honneur et à l’église, et à la fanfare des pompiers avec trompettes et tout le tintouin ! Moi je ne veux surtout pas d’église et encore moins de la fanfare. Alors on se met d’accord : pas de fanfare mais église… A partir de ce moment là je sens que mon mariage m’échappe, mais en même temps je fais plaisir à mon futur mari, et c’est ce qui compte le plus pour moi.

Nous choisissons un thème sur quelque chose que nous aimons tous les deux : le cinéma, aucun regret sur ce choix.

Deuxième point qui m’échappe complètement : les invités, le nombre, qui exactement?

Je n’ai presque pas de famille, 2 tantes, 3 cousines ma maman mes 2 frères, le compte est vite fait. De son côté ils sont nombreux… C’est sujet de discorde. Je n’ai vraiment pas envie d’inviter des gens que je ne vois qu’une fois tous les 2 ans juste par principe. Mes beaux parents s’en mêlent, j’ai pas envie de me battre, je cède. Nous serons finalement 98 adultes et 19 enfants.

Nous faisons nous-même les faire part, l’urne en forme de clap de cinéma, ça s’était plutôt sympa à faire. Par contre j’ai détesté – mais vraiment – organiser le reste : traiteur, fleur, musique, église etc…. Je n’étais à aucun moment dans mon élément, tout me dépassait complètement, j’avais l’impression d’organiser le mariage de « monsieur et madame tout le monde« , je ne me reconnaissais dans aucun des choix que je faisais. Mais mon futur mari était content, sur le moment ça m’allait.

Pour le choix de la robe, ça s’est plutôt bien passé, mais je voulais une robe ivoire et noire. Aucune ne me plaisait, j’ai flashé sur une ivoire avec des broderies de la même couleur. Et je me suis lancé un défi : rebroder la totalité en noir. Ayant fait des études de mode, ça me paraissait faisable.

Mais j’y ai passé du temps, jour et nuit. Je bossais de nuit, je l’emmenais au boulot, dès que j’avais un peu de temps. Je l’ai terminé la veille du mariage à 21h passé. Je me suis mise une pression folle pour cette robe mais le jeu en valait la chandelle. Cependant si c’était à refaire je ne le referai pas!

témoignage-fanny-mariage

En revanche, je ne sais pas si je peux dire que j’ai stressé le long de ces prépas, tout simplement parce que je n’ai jamais été aussi sûre de moi qu’à ce moment. Épouser cet homme prenait tout son sens, aucun doute, aucune peur, aucune crainte, du coup je me disais que rien d’autre n’avait d’importance. Et au final ça reste vrai, le plus important c’était nous, rien d’autre. Mais avec le recul, je me dis que j’aurais fait autrement, et mon mari s’en est rendu compte aussi.

Le jour du mariage, j’avais la pression de savoir si j’allais plaire à mon mari, il n’avait pas vu la robe, j’avais l’impression d’être déguisée, même si je mets des robes, je ne me sentais pas à l’aise du tout. Ce sentiment d’être « épiée » par tous, d’être la « mascotte » de la journée. On passera sur le fait qu’on regarde toujours une mariée parce qu’elle est toujours belle. Je ne me sentais belle pas du tout, ce qui est le cas très souvent mais ce jour là c’était pire que tout! Malgré ça, mon mari a été très ému de me voir.

La journée n’a pas été merd*que en soi,  il y’a eu des moments très émouvants. Il n’y a eu aucun couacs dans le déroulement de la journée, mais ça ne ressemblait pas du tout à l’idée que je me faisais de mon mariage. Le seul moment où je me suis sentie au bon endroit au bon moment c’est quand j’ai signé à la mairie.

Je n’avais pas du tout l’impression d’être moi même, un peu comme si quelqu’un d’autre vivait ça à ma place. A un moment donné, je me suis posée quelques minutes à table, j’ai regardé autour de moi et je me suis dit « mais c’est pas ça que tu voulais, ça ne te ressemble pas du tout, c’est pas toi ça Fanny, tu t’es carrément plantée sur toute la ligne » .

C’était un mariage, pas MON mariage. Alors bien sur tout ça n’a pas gâché notre engagement. J’aime mon mari plus que tout, il est mon Roc, nous avons traversé des moments difficiles avec la PMA, nous sommes un couple soudé. Ce que je retiens c’est ça, notre engagement l’un envers l’autre.

Mais 2 ans après je regrette vraiment ce jour. Je regrette d’avoir suivi la tendance, d’avoir voulu faire plaisir à tout prix aux autres, à la belle famille, à mon mari, aussi au risque de m’effacer complètement. Bien que je ne lui reproche absolument rien.

Je pensais juste que ce n’était pas grave si cela ne se déroulait pas vraiment comme je levoulais, et en fait, je me suis trompée. C’est là que je vois qu’il est important de faire les choses en fonction de soi et non des autres. Faire des choix à deux et pas s’effacer ou effacer l’autre. Si nous avions su, nous aurions engagé un Wedding Planner pour organiser notre mariage, pour déléguer.

Petit bémol aussi, quand tu dis que ton mariage n’était pas le plus beau jour de ta vie, tu passes vite pour une (mot d’oiseau). Limite je tue la magie et la féerie qui règne autour de tout ça. On peut mal vivre ce jour, même si tout le monde pense le contraire…..

Je n’étais pas sur un petit nuage non plus. Notre mariage n’a rien changé à notre façon de vivre ou notre façon d’être.

On s’aimait avant, on s’aimait après et on s’aime toujours comme des fous.

——————————————

Encore mille mercis Fanny de m’avoir adressé ces mots. J’avoue avoir été surprise et touchée. Emue car j’ai moi-même couché ici les difficultés ou obstacles rencontrés lorsque je préparais mon joli jour. Tu as dit le plus important, le final. Et même si tu as des regrets, tu es sûre de ce pourquoi vous avez décidé de vous unir, envers et contre tout ! 

Si vous aussi vous avez envie de partager vos craintes, vos questions. N’hésitez pas. Vous le savez bien, ici on parle d’amour, de joie de peines. C’est simplement la vie ! 

manuela.fianceebavarde@gmail.com

14 réflexions sur “Quand mon mariage m’a échappé #Témoignage

  1. C’est un joli et rare témoignage !
    Je crois que toutes les mariés ont de petites ou grandes déceptions, un mariage, c’est un peu à l’image de la vie…
    Mais effectivement c’est difficile de se l’avouer, c’est tabou…

    Le meilleur semble être devant vous Fanny😉

  2. Comme c’est dur de lire ça. Je vais surtout retenir que les mariés sont heureux ensemble, mais se dire que le jour qu’on idéalise toutes avant qu’il arrive ne nous laisse finalement pas le souvenir qu’on espérait, c’est triste…

  3. merci pour ton témoignage, qui montre bien que le mariage est le début d’un chemin et en aucun cas ‘l’apothéose’.
    Suggestion: lors d’un anniversaire de mariage, pourquoi ne pas organiser une journée (renouvellement des voeux par exemple) comme tu le souhaites? à deux, en tout petit comité, comme tu l’imaginais… pourqouoi pas avec un photographe si le Budget le permet (même pour deux ou trois heures) afin d’avoir de beaux Souvenirs…
    belle route avec ton mari…

  4. C’est vrai qu’organiser un mariage ça peut être super casse pied, une vraie prise de tête! Comment trouver le bon équilibre entre ses désirs personnels et ceux de l’autre? Comment expliquer aux parents qu’ils ne peuvent pas inviter les 200 membres de la famille éloignée parce qu’on ne veut pas beaucoup d’invités pour se sentir à l’aise? C’est vrai que l’organisation d’un mariage, c’est stressant parce qu’on veut faire plaisir à tout le monde… Et ça, c’est clairement impossible! La grande erreur à ne pas commettre, c’est se dire que ce n’est pas grave si on est pas satisfait, qu’au moins ça va faire plaisir à chéri, qu’on peut céder aux doléances de la famille parce que ce n’est qu’une journée qui sera vite passée et vite classée… J’y étais presque et j’étais un peu en galère à ce niveau! J’ai hâte de pouvoir vraiment me mettre à l’organisation de mon jour J, mais alors, tout ça me stresse d’avance!

  5. Un témoignage où je me reconnait! J’ai aimé le jour J de mon mariage mais j’ai pleurer presque tous les jours des un an et demie des préparatifs à cause de la méchanceté de ma propre famille. Je suis mariée depuis un an et demie mais je leur en veut toujours !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s